Ce sont des lâches et des idiots !

Les mots sont durs. C’est un sentiment de colère qui régnait cette après-midi au sein de la cité de Chastre. Un sentiment en contradiction avec l’ambiance calme et paisible du quartier. Les faits de violences contre la police ne passent pas. Dans le quartier, il ne faut pas deux minutes pour qu’on sorte nous expliquer que ce qui s’est passé hier est honteux et, malheureusement, renforce une image négative de la cité. « Celui qui a fait ça, par lâcheté, il faut le dire, est un idiot complet. La police ne fait que son travail et nous protège tous ! Tout le monde, ici, et dans la cité de Chastre, condamne ces dégradations. La police doit pouvoir continuer à faire son travail dans le quartier » nous précise un voisin.  « On n’est pas contre la police ou contre le confinement. On est tous solidaire. On remercie la police pour le travail qu’elle fait. Il y a beaucoup de personnes âgées ici dans le quartier. On doit les protéger ! »

Les dégâts étaient encore visible cette après-midi sur la route.

Hicham Zougagh, habite la cité et a tenu à nous faire part de son incompréhension. Hicham est conseiller communal à Chastre et tient à défendre les habitants de la cité. « Au nom des jeunes et des habitants de la cité de Chastre, nous condamnons fermement cet acte et apportons notre soutien complet à la patrouille qui n’effectuait que son travail. L’image de la cité d’avant n’existe plus. Il fait bon vivre ici. Tout est calme. Ce qui s’est passé cette nuit, c’est vraiment triste. En plus, ce ne sont même pas des gens d’ici ! ». Il veut aussi faire passer le message de prévention aux jeunes. Lors de notre entretien, il n’hésite pas à interpeller un garçon à vélo qui s’était arrêté sur un banc. « Tu peux faire du sport, marcher, courir mais ne reste pas statique ! » lui rappelle t’il.

Hicham Zougagh à la rencontre des habitants de son quartier.

Le jeune conseiller a passé sa journée à aller voir les habitants du quartier pour leur transmettre son numéro de téléphone. Il veut être averti du moindre regroupement, même en pleine nuit. « J’irai directement à la rencontre de ces personnes, je leur parlerai et, je l’espère, ils m’écouteront et se disperseront. »

Dès la fin du confinement, on va essayer de récolter des fonds en organisant un petit événement pour rembourser les dégâts.

Hicham Zougagh, habitant du quartier de la cité de Chastre

Après le confinement, Hicham veut organiser un événement pour récolter des fonds et rembourser les dégradations commises au véhicule. Hicham proposera un petit tournoi de foot, il est lui-même entraîneur à l’ASE Chastre. « Ce n’est pas à l’état de payer pour les conneries de certains. On organisera ce petit tournoi et je proposerai même à la police faire une équipe et jouer avec nous ! »

Commentaires Facebook
shares