Un Chastrois champion d’Europe de triathlon

Samedi dernier, le Chastrois Bruno Slegers a remporté le titre de champion d’Europe de triathlon « Longue distance » à Almere (Pays-Bas) dans la catégorie 20-24 ans. Il n’en revient toujours pas d’avoir remporté ce titre et de boucler la course en 9h10 et 15 secondes. « Je suis super content de ce titre. Ça faisait rêver ! J’ai fait une très très grosse course, un super marathon. Courir sous les 3 heures au marathon après le vélo et la natation, c’est une super prestation. » nous explique l’IronMan Chastrois.

Le triathlon « longue distance » est une discipline qui allie la natation, le vélo et la course à pied. L’épreuve se déroule sans temps de repos entre chaque discipline. Les distances peuvent varier mais pour ce championnat d’Europe, les concurrents devaient parcourir 3,8 KM de nage dans un lac, 180 KM à vélo et un marathon de 42 KM. Rien que ça. Deux belges participaient à ce championnat. 

Malgré une préparation très minutieuse, le chastrois n’a pas été aidé par la météo pendant sa course. « J’ai été faire un travail de reconnaissance sur place il y a deux semaines, histoire d’avoir une idée des conditions de course. Je savais qu’il y avait beaucoup de vent. Mais dès 6h. du matin, on a eu une pluie monstrueuse qui a provoqué quelques abandons parmi les participants. Le choix des pneus du vélo avait toute son importance cette fois-ci. Il y a des choix techniques et tactiques dans notre discipline comme le choix des roues et des pneus avant le début de la course pour éviter les glissades. »

500 concurrents participaient à ce championnat d’Europe. Le Chastrois termine 31e au classement général. « Au 35e kilomètre du marathon, je commençais à me rendre compte que je pouvais gagner. J’ai beaucoup attendu avant d’y croire car ça peut basculer très vite dans ce sport. »

Bruno ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Voilà 3 ans qu’il ne s’entraine plus que pour cette discipline « Je rêve toujours de passer PRO. Cette victoire et ce titre de champion d’Europe va m’aider pour trouver des sponsors. Ce titre me rassure aussi car ne n’ai que 21 ans et la maturité dans ce sport est à 33 ans. Ça rassure aussi tout mon entourage qui m’aide au quotidien comme ma maman qui prépare mes repas tous les soirs. C’est à moi de prendre la décision de passer PRO. Pour passer ce cap, on dit qu’il faut être dans une marge de 10% du chrono gagnant. Je suis actuellement à 12%.  »

Bruno Sleger va maintenant se reposer et récupérer de sa course. Mais la saison du chastrois ne s’arrête pas encore « J’aurais aimé que cela se finisse ici mais je me suis encore inscrit pour un Ironman au Portugal le 15 octobre prochain. Il faut que je me batte encore pour montrer que c’est moi qui domine le 20-24 ». conclu le sportif, heureux de son exploit. 

Commentaires Facebook

Évènements à venir