CNS : Marche arrière dans nos libertés

« Le CNS le plus important depuis le mois de mars » selon Mark Van Ranst, « Personne ne s’attendait à ce que les chiffres soient si mauvais » déclare Koen Geens sur les ondes de la VRT. Le moins qu’on puisse écrire est que ce CNS est attendu et inattendu. Inattendu car il se tient seulement 2 jours après la mise en place des nouvelles mesures prises jeudi dernier. Attendu car la situation sanitaire de certaines régions du pays comme Anvers sont inquiétantes.

Comme à l’accoutumée, la Première ministre Sophie Wilmes a présenté les nouvelles mesures qui rentrent en vigueur dès ce mercredi

  • Notre bulle sociale passe de 15 à 5 personnes par foyer. Par « foyer », on entend les personnes avec qui vous entretenez des contacts rapprochés. Votre bulle de 5 personnes par famille doit rester la même pendant les 4 prochaines semaines. Cette règle est à respecter jusqu’au 31 août, au minimum.
  • Les événements qui sont « à risques » devront être annulés. Les autorités devront analyser chaque événement avant de prendre une décision. Ils devront se limiter à 100 personnes quand il s’agit d’événements intérieurs, 200 quand c’est à l’extérieur.
  • Concernant vos courses, elles devront se faire seul ou en compagnie d’un mineur vivant sous le même toit. La durée est limitée à 30 minutes dans le magasin. On fait un pas en arrière en instaurant la même règle que celle qui était d’application pendant le confinement.
  • Les réceptions (mariages et fêtes privées) et banquets sont limités à 10 personnes, sans compter les enfants. Tout comme les petits rassemblements non organisés avec une exceptions pour les stages, plaines de jeux et camps.
  • Pour éviter des affluences dans les pôles touristiques très prisés par le public, la mesure des « trajets en train gratuits aux citoyens » est reportée en septembre.
  • Le télétravail est toujours recommandé dans le monde professionnel.
  • Le traçage est demandé dans des endroits comme les centres de bien-être, les wellness, les salles de sport comme c’est le cas dans les bars et restaurants. Il vous est demandé de laissez vos coordonnées dans ces établissements.

Au sujet de la rentrée des classes, la Première ministre explique que le modèle va s’adapter à la situation épidémiologique. Aujourd’hui, c’est trop tôt pour « figer des règles dans le marbre ». La rentrée scolaire pourrait être mise à mal si la situation actuelle ne s’améliore pas.  » Les mesures prises aujourd’hui sont très très fortes, mais il faudra du temps pour constater leur effet sur la courbe épidémiologique  » a précisé la Première Ministre.  » Il ne faut pas baisser les bras. Gardons à l’esprit que toutes ces mesures sont faites pour éviter un reconfinement. » a t’elle conclu.

Heureusement, dans notre province et notre commune, Chastre, la situation est toujours sous contrôle. Les chiffres des infections du Covid-19 sont toujours à 0 pour Chastre en date du 24 juillet 2020. Cependant, nous devons continuer à rester prudent. Le virus circule toujours et nos gestes et déplacements du quotidien doivent être réfléchis et prudents.

Commentaires Facebook
shares