Un potager ouvert à tous

Niché entre la venelle des Lilas et la venelle des Rosiers, un petit potager public (et ses quelques arbres fruitiers) a vu le jour sur une parcelle de terrain de la cité de Chastre. La récolte ? Tout le monde peut en bénéficier ! Elle est disponible pour tout à chacun. En contre partie, les jardiniers espèrent une petite aide à l’entretien du potager.

Anne et Joëlle sont très souvent présentes au potager public.

L’idée a germé il y a quelques mois au sein du comité de quartier de la cité. Que faire de ce beau terrain laissé à l’abandon? « Il y avait énormément de travail pour nettoyer ce terrain » nous explique Joëlle Perrin. C’est au mois de juin que l’aventure du potager a commencé. Avec l’aide de la Régie de quartier, du comité de quartier de Boischamps et d’Ekikrok de Gembloux, Victor, Anne, Joëlle et Nelson ont créé ce petit potager « public » ouvert à tous. « On a démarré à trois, entre voisins. Avec le Covid, on a eu très dur à lancer l’aventure. On a dû chercher de l’aide comme un motoculteur pour retourner une terre très dure » nous raconte Victor et Joëlle. Courgettes, concombres, cornichons ou encore salades et tomates ont été plantés. Les variétés ne manquent pas sur cette petite parcelle. Le potager fait un peu plus de 60 mètres carrés. Mais les quatre jardiniers espèrent bien agrandir la parcelle jusqu’à la triplé si nécessaire.

Chacun peut venir se servir et, en contrepartie, donner un coup de main à l’entretien de la parcelle ou apporter quelques plants. 

Victor est très heureux de la qualité de la récolte.

Depuis quelques jours, les habitants peuvent commencer à profiter du fruit de leur travail. Des salades sont prêtes à être récoltées et les haricots ne vont pas tarder. « Chacun peut venir se servir et, en contrepartie, donner un coup de main à l’entretien de la parcelle ou apporter quelques plants. » précise Anne Vanhemelryck à l’origine du projet. « On demande pas d’argent, on a juste besoin d’aide !  » explique encore Victor. Le potager est public et ouvert à tous. C’est bien l’originalité de cette initiative chastroise. Dans quelques semaines, ce sont les arbres fruitiers qui offriront leurs récoltes aux habitants. « A l’automne, on compte planter des groseilliers, des fraisiers et des framboisiers » explique Joëlle très impliquée dans ce projet afin de diversifier la production.

Les quatre jardiniers passent beaucoup de temps dans leur potager depuis quelques mois. Ils espèrent un retour positif des habitants. « Nous devons tous nous impliquer dans ce projet afin qu’un maximum puisse en bénéficier« . Victor, Anne, Joëlle et Nelson lancent un appel aux volontaires pour mettre la main à la pâte. « Il y a toujours l’un d’entre nous qui est présent au potager. Le principe, tout le monde peut venir, voir ce qu’il y à a faire et s’y mettre ! » conclu Anne.

Pour participer à ce projet et/ou apporter votre aide et vos plants, vous pouvez contacter Julie de la régie de quartier ou Anne via leurs pages Facebook respectives.

Commentaires Facebook
shares