Chastre n’imposera pas de mesures supplémentaires.

Le CNS de lundi dernier était sur toutes les lèvres lors du conseil communal de Chastre. Celui-ci s’est tenu dans la salle « Espace 2000 » de Blanmont ce mardi soir. Le bourgmestre, Thierry Champagne (Chastre 20+) a tenu à clarifier son rôle dans la crise sanitaire que nous vivons. Il travaille en étroite collaboration avec le gouverneur de notre province. Après chaque CNS, un conseil des 27 bourgmestres et du gouverneur est organisé à Wavre, le 27+1, afin de faire le point sur la situation épidémiologique dans les communes de notre province.

La commune dispose de chiffres fournis par Sciensano. Mais le gouverneur appelle aussi les bourgmestres de la province à faire remonter les infos « de terrain » à la province afin de croiser un maximum de données pour repérer précisément d’éventuels foyers. Le bourgmestre garde la main dans sa commune si quelques cas venaient à se révéler dans la commune. Mais si un foyer touche deux communes dont Chastre, c’est le gouverneur de la province qui reprend la main.

Les endroits les plus sensibles sont les plaines de jeux où des regroupement sont possibles. La commune y est sensibilisée. Il y a aussi des camps « scouts » qui se déroulent sur le territoire de Chastre. Un plan d’urgence est en place au cas où un cas positif du Covid s’y déclarerait.

« J’informe également le collège sur les décisions à prendre concernant le Covid-19 pour pouvoir mettre en place des choses en urgences mais il n’est pas impossible, non plus, que je sois contacté par le gouverneur pour mettre en place des mesures fortes pour faire face à une crise importante avant un weekend. Mais, touchons du bois, pour le moment, les Chastrois sont très prudents et sont de très bon élèves. Nous n’avons pas de cas de Covid-19 sur la commune » précise encore Thierry Champagne.

Je n’ai pas envie d’imposer le masque pour quelqu’un qui va sortir son chien

Thierry Champagne, Bourgmestre de Chastre

La commune de Chastre n’imposera pas de mesures supplémentaires comme le port obligatoire du masque obligatoire en rue. « Je n’ai pas envie d’imposer le masque pour quelqu’un qui va sortir son chien. On a pas mal de surface à Chastre. Je ne vois pas de trottoirs bondés de monde. il va falloir vivre avec ce virus, respecter les gestes barrières. Nous devrons vivre avec ce virus jusqu’à la fin de l’année au minimum ! » a conclu le bourgmestre.

L’organisation de l’événement du week-end prochain « Place aux artistes » est maintenue malgré les nouvelles recommandations du CNS plus restrictives. « On va communiquer sur les comportements à adopter pour participer aux spectacles. Nous serons très vigilants au respect de ces règles. Une personne sera à l’entrée de chaque site pour comptabiliser le nombre de spectateurs. » a précisé Pascal Dispa (Chastre 20+), échevin en charge des festivités.

Commentaires Facebook
shares