Un incendie a ravagé la salle Espace 2000 de Blanmont

Ce matin, un incendie s’est déclaré dans l’espace « Co-Accueil » d’enfants à la salle Espace 2000 de Blanmont. Très rapidement, la puéricultrice aidée d’une autre employée, ont évacué les trois enfants déjà présents et donné l’alerte. Non loin de là, à l’école communale, Nancy Barbarin, la directrice, a aidé à mettre tout le monde en sécurité dans les locaux de l’école. Chaque enfant a été vu par un ambulancier pour mesurer leur saturation et s’assurer que tout allait bien. Avertis, Les parents sont venus rechercher leurs enfants dès que possible.

L’alerte a été déclenchée à 8h36 auprès des services de pompiers de Wavre. Très vite, 6 véhicules, un poste de commandement et 15 hommes du feu sont envoyés sur les lieux. « Quand on arrive sur place, l’espace de la crèche est complètement embrasé ! Le reste du bâtiment ne va plus pouvoir être occupé. » nous explique Simon Collot, Capitaine à la zone de secours du Brabant wallon sur place. L’incendie a été maitrisé vers 9h50. Cependant, les fumées sont jugées potentiellement toxiques et Il est recommandé aux riverains de la place de la Féchère ainsi que ceux en aval de garder portes et fenêtres fermées. « Aucune fumée n’est bonne à respirer, il a été décidé de demander aux personnes de rester à l’intérieur. On ne veut pas prendre le moindre risque vis-à-vis de la population. Le toit serait à base d’amiante non destructible. Une analyse de la pollution va être réalisée. Les pompiers resteront sur place une bonne partie de la journée. » nous précise le Bourgmestre Thierry Champagne.

La salle de sport et de spectacles est partiellement détruite. Les dégâts sont importants à cause des fumées et de l’eau. C’est un sèche-linge qui serait à l’origine du feu. Des solutions seront trouvées par les autorités communales pour les enfants de la crèche et pour ceux de l’école communale qui utilisaient le bâtiment comme salle de gymnastique.

Mise à jour Jeudi 1er avril 16h45 : Les autorités communale rassure les riverains du quartier dans un communiqué. Il n’y a presque pas de pollution.

(c) Antoine Da Palma
Commentaires Facebook
shares