Le CST obligatoire à Chastre et partout dans le pays

15 jours après la région bruxelloise, la Wallonie adopte l’obligation du CST (Covid Safe Ticket) sur son territoire ce 1er novembre. Concrètement, le CST est obligatoire pour les visiteurs, à partir de 16 ans, désireux de se rendre dans les restaurants, lieux culturels, centres sportifs ou encore les salles de fitness. Cette mesure est valable jusqu’au 15 janvier 2022. Pour entrer dans un hôpital, une maison de repos ou un événement réunissant plus de 200 personnes à l’intérieur et 400 en extérieur, il faudra aussi détenir le pass sanitaire dès 12 ans.

Le CST, Covid Safe Ticket peut être obtenu sur son téléphone via l’application CovidsafeBE ou en papier via le site masante.be. Il se présente sous la forme d’un code QR. Il est accordé sous 3 conditions :

  • Un certificat de vaccination attestant d’une vaccination complète (valable qu’à partir du 14ème jour après la 2e injection ou la 1ère dans le cas du vaccin unidose Johnson & Johnson).
  • Un certificat de test PCR négatif effectué dans les 48 heures, ou un test antigénique (test rapide) négatif effectué dans les 24 heures. Les tests doivent être réalisés par une personne légalement habilitée.  
  • Un certificat de rétablissement Covid datant de 180 jours au maximum.

Le CST est obligatoire pour :

  • Les événements de masse : dès que celui-ci compte simultanément 50 personnes en intérieur ou 200 personnes à l’extérieur.
  • Les secteurs spécifiques :
    • L’HORECA : il est obligatoire pour les clients des restaurants et cafés à l’intérieur, mais pas pour les clients s’installant en terrasse. Le « take-away » et les restaurants sociaux ne sont pas concernés par le CST.  Les hôtels ne le sont pas davantage sauf pour entrer dans leur restaurant,  leurs espaces de congrès ou de foire ou leur salle de fitness ;
    • Les dancings & discothèques ;
    • Les clubs de sport et de fitness : il est obligatoire pour tout le secteur du sport en intérieur et pour le sport en extérieur à partir de 200 personnes ;
    • Les foires commerciales et congrès (jauge de 50 personnes en intérieur et 200 personnes à l’extérieur) ;
    • Les  établissements  relevant  des  secteurs  culturel,  festif  et  récréatif :  à  partir  de  50 personnes en intérieur et 200 personnes à l’extérieur ;
    • Les  établissements  de  soins  résidentiels  pour  personnes  vulnérables  : hôpitaux  et  établissements d’accueil ou d’hébergement pour personnes âgées, les centres de soins de jour,  les  centres  de  réhabilitation,  les  établissements  pour  personnes  handicapées,  les  établissements psychiatriques ou les établissements pour personnes souffrant de troubles mentaux.

Dans les établissements ou évènements dans lesquels le CST est utilisé, le port du masque ne sera plus obligatoire pour les visiteurs, à l’exception des visiteurs des hôpitaux, des maisons de repos et de tous les autres établissements de soins résidentiels pour personnes vulnérables, pour qui le port du masque reste obligatoire. Hormis cette spécificité, le port du masque reste obligatoire en Wallonie dans les lieux où le CST n’est pas exigé.

Le CST n’est pas demandé :

  • La sphère privée ou intime dans un lieu fermé non accessible au public, tel que le domicile
  • Les transports publics
  • Les administrations publiques
  • Les activités éducatives, à savoir les écoles maternelles, primaires et secondaires, les universités et  écoles  supérieures,  les  académies  d’art,  les  écoles  de  danse,  et  les  activités  ordinaires  des maisons de jeunes et les accueils temps libre (ATL) ;
  • Les magasins et centres commerciaux

Des sanctions pénales sont prévues en cas de non-respect des règles relatives au CST :

  • pour les visiteurs : 50 à 500 € d’amende
  • pour les organisateurs : 50 à 2500 € d’amende

Il est bon de préciser qu’il n’y a pas de période de tolérance prévue. Les sanctions peuvent s’appliquer dès ce 1er novembre. Pour les organisateurs, les bourgmestres peuvent en outre faire usage de leur pouvoir de police et ordonner la fermeture d’un établissement pour une durée maximale de 3 mois ou signifier l’arrêt immédiat de l’événement. En cas de fraude d’un visiteur/client malgré le contrôle de l’organisateur, la responsabilité de l’organisateur n’est pas engagée, mais seulement la responsabilité individuelle du fraudeur.

Commentaires Facebook

Évènements à venir