La chapelle Sainte-Adèle aux couleurs des fêtes

Pour ces fêtes de fin d’année, une dizaine d’enfants de l’école de devoirs de Saint-Géry et de la paroisse de Saint-Géry ont décoré la petite chapelle Sainte Adèle du centre du village. Georges Derriks, bénévole à Saint-Géry, et Alice Govaerts, éducatrice de rue, ont tenu accompagné ces enfants dans leur démarche. « Avec le Covid, les enfants n’ont pas le droit de se rencontrer et de mélanger leurs bulles. Néanmoins, l’envie de les faire se rencontrer autrement est tenace pour Georges et moi. On a donc voulu faire un bricolage commun, une petite œuvre d’art collective par deux groupes d’enfants distincts. » nous explique Alice Govaerts. « Les enfants voulaient exposer leurs petits personnages dans l’église de Saint-Géry. Je leur ai suggéré d’installer leurs décorations dans cette petite chapelle qui est toujours fermée. » explique Georges, bénévole. « C’était l’occasion idéale pour ces enfants de pouvoir s’exprimer, de sortir de leur quotidien et d’exposer leurs petites oeuvres. »

« Chaque groupe a écrit sur sa main une résolution ou une mission qu’il se donne pour l’avenir. Chaque étoile contient un talent qu’il se connaît. Ainsi, on voit que les valeurs et la motivation des enfants transcendent leurs groupes d’appartenances, leurs histoires personnelles et familiales. C’est une petite fierté pour eux de présenter leur œuvre dans un lieu historique au coeur du village, symboliquement à mi chemin entre leurs différents lieux de vie, pour prendre un casse-croûte en sortant de la boulangerie. » résume Alice Govaerts. Les enfants de l’école des devoirs ont réalisé un petit village d’hiver avec ses skieurs, son chalet, ses bonshommes de neige et des hérissons.

« C’était une belle occasion de mettre la chapelle Sainte Adèle en valeur et de montrer que des choses s’y passent. Elle est magnifique au couché du soleil vers 16h-17h. » se réjouit Georges. La chapelle est ouverte et libre d’être visitée en journée et jusqu’à 19 heures. Le bénévole voit en cette exposition le point de départ d’une belle tradition de décoration des lieux de culte. « Il faut enthousiasmer les jeunes par des projets, des projets à leur niveau. Il y a de l’avenir dans cette idée. Je pense que l’année prochaine, on pourra mieux préparer et structurer l’événement. » conclu Georges.

Commentaires Facebook

Évènements à venir