Le permis pour 6 éoliennes à Chastre annulé par le conseil d’état

Le conseil d’état a rendu son jugement dans le recours de la commune de Chastre contre la région wallonne et Aspiravi. Le permis du 30 avril 2014 octroyé par la région wallonne à Aspiravi ayant pour objet la construction et l’exploitation d’un parc de 6 éoliennes de 2 à 2,3 MW chacune dans un établissement situé entre la rue des Quinze Bonniers et la rue de l’État à Chastre est annulé. Le conseil d’état recale le permis sur une question de procédure sur l’aménagement du chemin d’accès au chantier.

Voilà qui clôt une histoire de plus de 10 ans. La société Aspiravi souhaitait implanter des éoliennes sur le plateau de Chastre. Un endroit reconnu comme assez porteur pour l’éolien. Mais de nombreux citoyens voyaient d’un mauvais oeil l’arrivée de ces mats. Malgré les protestations, quatre permis ont été octroyés par le ministre Philippe Henry (ECOLO) en 2011, 2012, 2013 et 2014. Il ont donc tous été cassés par le conseil d’état.

Ce dossier divisait la majorité au collège communal. Chastre 20+ souhaitait maintenir le recours au conseil d’état. Ecolo souhaitait négocier directement avec le promoteur Aspiravi. Le conseil consultatif Energie/Climat abondait dans le sens d’Ecolo en souhaitant garder le contact avec le promoteur Aspiravi lors de ses réunions. La justice a rendu son verdict qui sera très commenté dans les jours prochains.

Commentaires Facebook

Évènements à venir