La saison des ouragans 2020

L’ouragan est le nom particulier des cyclones tropicaux dans le bassin nord Atlantique. Dans d’autres régions, ils portent d’autres noms comme « typhons » dans le Pacifique Nord-Ouest. Dans les autres zones, on parle abusivement d’ouragan. Le terme « ouragan » vient du nom du Dieu du vent chez les Mayas : Huracan. Huracan (également appelé Hurakan, Harakan ou Jurakan) est, dans la mythologie maya, le dieu quiché du vent, de la tempête et du feu. Il fait également partie des divinités ayant participé aux trois tentatives de la création du monde. 

La saison des ouragans commence traditionnellement le premier juin et se termine théoriquement 30 novembre. Cette date est théorique et certaines années ont vu apparaître des ouragans en décembre voire même en janvier. Ce fut le cas en 2005 où la dernière tempête tropicale, zêta, s’est formée le 28 décembre et s’est terminée le 7 janvier 2006. Du 13 au 15 janvier 2016, l’ouragan – Alex – s’est développé au cœur de l’Atlantique Nord. Fait extrêmement rare en janvier ; le précédent cas a été observé du 1 au 6 janvier 1938 ! Alex est né d’une dépression à l’ouest des Canaries.

Au cours d’une saison, dès qu’une dépression tropicale apparaît, on lui attribue un numéro. À partir du moment où la vitesse moyenne du vent atteint 63 km/h, elle devient une tempête tropicale et prend alors un nom. Ces noms sont des prénoms masculins et féminins prédéfinis par le centre des ouragans http://www.nhc.noaa.gov/) et l’OMM (Organisation Mondiale de Météorologie). Cette liste est accessible pour l’année en cours et les 5 années à venir sur le site http://www.nhc.noaa.gov/aboutnames.shtml où la liste va jusqu’en 2025. Ces prénoms commencent par la lettre A et suivent l’ordre alphabétique ; les lettres Q, U, X, Y et Z ne figurent pas dans la liste. Le phénomène devient un ouragan quand la vitesse moyenne atteint 120 km/h. Ensuite, les ouragans se classifient en 5 catégories suivant la vitesse maximale atteinte au cours de son existence. L’année 2005 a été particulièrement prolifique, car on a épuisé tous les noms de la liste des prénoms préétablie. Dans ce cas, les suivants sont nominés par une lettre de l’alphabet grec : alpha, beta… Cette année-là, la liste est allée jusque Zêta.

Au cours de cette saison 2020 (en théorie non terminée), 30 dépressions ont atteint le niveau de tempête tropicale dont 13 ont atteint le niveau ouragan. La première dépression tropicale est devenue une tempête le 21 mai. La 8e tempête, nommée Hanna et apparue le 23 juillet, est devenue un ouragan de force 1 le 25. La tempête Wilfred a épuisé tous les noms de la liste prévue et pour la deuxième fois, on a dû compléter la liste avec l’alphabet grec. La dernière tempête est devenue un ouragan de niveau 1 et a reçu le nom d’Iota neuvième lettre de l’alphabet grec. C’est le seul phénomène qui a atteint le niveau 5 de l’échelle Saphir-Simpson.
Dans le graphique ci-dessous, on a repris le nombre de tempêtes et ouragans qui ont eu lieu entre 1931 et 2020.

Commentaires Facebook
shares