Les moissons vues de l’intérieur

Depuis quelques jours, les agriculteurs s’activent à moissonner leurs champs de froments, d’épeautre, etc. L’occasion était trop belle pour accompagner l’un d’entre eux et vous faire vivre, de l’intérieur, la moisson d’un champ de blé à Chastre.

Nous avons suivi Guillaume Barbé, un jeune agriculteur de 28 ans du centre de Chastre. Si son activité agricole est essentiellement axée sur la production de lait, Guillaume a cultivé 20 hectares de blé sur 3 parcelles de notre commune. « Je récolte ce que j’ai semé le 18 octobre dernier. Les grains du blé seront envoyés à Corbais. je récupère la paille pour mon bétail même si cette production ne sera pas suffisante pour l’année. » nous explique Guillaume.

Dans une cabine climatisée, Guillaume est concentré et s’applique à moissonner en ligne droite, comme une pelouse finalement. Un aller-retour et la machine fait un passage à la benne pour vider les grains de blé. Toute la famille est sur le pont pour cette journée. Le papa, le grand-père de Guillaume et un ami sont dans les tracteurs. Pour le Chastrois, cela fait 10 ans qu’il moissonne. Une passion pour ce jeune agriculteur.  » Ça fait dix ans que je moissonne officiellement la totalité des céréales de la ferme et un peu pour d’autres fermiers. Mais avant ça je moissonnais déjà un peu avec notre vieille moissonneuse familiale. La première fois que je l’ai conduite avec papy à mes côtés, je devais avoir 12-13 ans.  » explique Guillaume.

Les conditions étaient idéales ce dimanche. Guillaume a moissonné 3 variétés de blés différentes sur ces trois parcelles pour obtenir, au final, un bon rendement « C’est une bonne récolte sur cette parcelle (la 3e). On fait un rendement de 12,8 tonnes par hectare. La moyenne de rendement varie fort selon les régions et les types de sols mais ici dans notre coin on est à une moyenne de 9 à 11 tonnes / ha, donc, je suis au-dessus. » se réjouit l’agriculteur.

Il reste maintenant à balloter la paille qui sèche au sol. Les ballots serviront à l’alimentation et à la litière du bétail de Guillaume pendant l’hiver.

Commentaires Facebook

Évènements à venir