Chastre en 2020 : les moments clés

2020, une année que l’on veut tous oublier au plus vite mais qui, paradoxalement, restera historique. Malgré toutes les informations liées à la crise sanitaire qui nous touche, Chastre a connu des événements heureux et moins heureux en 2020. Je vous propose de parcourir cette année en quelques dates clés.

On commence cette rétro le 2 janvier : anecdotique mais interpellant, l’Orne, un ruisseau qui traverse nos villages a été victime d’une étrange pollution. Des traces blanchâtres ont été constatées en fin de matinée rendant un caractère laiteux au cours d’eau. Des analyses ont été réalisées sans résultat. Mystère…

Le 27 février, les travaux de la N273 entrepris par la région wallonne créent quelques tensions. L’asphaltage de la chaussée engendre de nombreux problèmes de circulation dans la commune. La police, le Bourgmestre et les entrepreneurs se réunissent en urgence pour trouver des solutions. On ajoutera des panneaux de signalisation supplémentaires. Un renforcement de contrôles est réalisé par la zone de police et des amendes sévères sont infligées. La suite des travaux se déroulera sans problème.

La crise du Coronavirus n’épargne pas notre commune et ses habitants. Le 1er mars, les premières inquiétudes concernant la propagation du Coronavirus touchent notre population. Nos écoles prennent des premières mesures. La province émet également des recommandations. Les premières manifestations sont annulées, les mouvements de jeunesses reportent leurs week-ends et les clubs ferment leurs portes.

Le premier confinement est en place au mois d’avril 2020. La grande majorité des Chastrois respecte les mesures mises en place par les autorités nationales, régionales, provinciales et communales. Un petit fait divers est venu entacher les efforts de tous. Un véhicule de police a subi des dégradations lors d’un contrôle. Sylvie Delvaux, la cheffe de corps de la zone de police nous a exprimé toute sa colère face à cet acte gratuit. « Les policiers font leur boulot en essayant de faire respecter les règles du confinement. Leur but est de travailler pour le bien de la communauté ». Même son de cloche du côté des riverains.  « Celui qui a fait ça, par lâcheté, il faut le dire, est un idiot complet. La police ne fait que son travail et nous protège tous !  » nous précisait un voisin.

On a mis le feu au grand feu. C’était le moment qui devait enterrer l’hiver 2019-2020, le Grand feu 2020 est annulé à cause de la crise sanitaire. Cependant, des petits plaisantins ont bouté le feu au bûcher dans la nuit du 17 au 18 mars. Un incendie sans gravité qui s’éteindra dans la matinée.

Ce confinement a été l’occasion pour certains d’apporter un peu de réconfort aux citoyens qui vivent leur premier confinement. Des bénévoles confectionnent de nombreux masques pour pallier à la pénurie qui touche le pays. Les premières distributions sont organisées à la commune pour, ensuite, livrer les masques directement aux domiciles des gens qui en ont fait la demande. Olivier Mottart, alias DJ Momo, va divertir les Chastrois et bien d’autres communes, avec un mix « live » sur Facebook chaque samedi soir de 21h à 22h pendant 10 semaines. Il terminera ses sessions lors du déconfinement au mois de mai avec un feu d’artifice que les Gentinnois n’oublieront pas de sitôt. Tout au long de cette crise, notre site jhabiteachastre.be vous a tenu au courant de l’évolution de la crise. Et le moins que l’on puisse dire est que vous nous avez fait confiance. L’audience de notre site internet est multipliée par 3 pendant ces mois de mars, avril et mai 2020. L’objectif : informer rapidement les citoyens des recommandations officielles qui peuvent toucher directement les Chastrois.

Le mois de mai est synonyme de premier déconfinement. Les écoles primaires accueillent à nouveau les enfants avec des mesures strictes. Le parc à conteneur de Walhain ouvre également mais non sans embouteillage. Un premier événement « grand public » organisé à Chastre le dimanche 26 juillet. La brocante de Gentinnes a rencontré un grand succès ce dimanche. Vous étiez nombreux à arpenter le quartier de la rue Charlemont, la rue Prosper Bouffioux et la rue des Golards pour vous balader, chiner ou boire un verre.

Le marché de Chastre a enfin vu le jour le 7 juin. Un soulagement pour les organisateurs qui espéraient d’abord le présenter au mois de mars. Mais la crise du coronavirus est passée par là… Le succès était présent dès l’ouverture. Chaque dimanche, une dizaine de maraîchers s’installe au cœur de la maison communale proposer leurs produits et leurs services. Economie toujours, Chastre voit également apparaître deux labels pour promouvoir nos producteurs locaux.

Spectaculaire mais sans gravité, un accident au passage à niveau de Blanmont bloque toute la circulation ferroviaire entre Ottignies et Gembloux le 1er juillet. Un conducteur s’est retrouvé bloqué sur le passage à niveau. Il a pu sortir de la voiture mais, malheureusement, le train n’a pas su s’arrêté à temps et a percuté la voiture. Tout est rentré dans l’ordre dans l’après-midi.

En matière de mobilité, le groupe TEC adapte ses lignes à Chastre. On assiste à la naissance de deux nouvelles lignes qui peuvent relier Chastre à Louvain-La-Neuve et Gembloux très rapidement. Elle remplaceront le Proxibus mis en place quelques années auparavant. La commune mettra en place une prime de 100€ à la mobilité douce.

Un nouvel événement cycliste voit le jour à l’école communale de Cortil-Noirmont au mois de septembre. La balade à vélo « Au fil de l’Orne » rassemble plus de 800 participants sur les 4 parcours de 10, 20, 30 et 40 Km adaptés à tous les cyclos. Un succès qui motive les organisateurs à organiser une nouvelle édition en septembre 2021.

Jhabiteachastre.be a tenu également à mettre à l’honneur des citoyens Chastrois en 2020. Pierre-Yves, Nadia ou Victor ont présenté sur notre site leurs activités sous notre rubrique « Les Chastrois ont du talent ». Une mise en avant qui a permis de découvrir les coulisses de La Fraise du Piroy, la chocolaterie de Saint-Géry ou encore le potager collectif du quartier Boischamps. Un potager qui, cerise sur le gâteau, a été primé par la fondation Roi Baudouin il y a quelques semaines avec le marché de Chastre.

En sport, cette année 2020 a été marquée par l’exploit de nos équipes féminines de football de l’ASE Chastre. L’équipe première accède à l’anti-chambre du championnat professionnel en accédant, pour la première fois de son histoire, à la Nationale 1. On peut se souvenir de la victoire 6-1 contre le Standard Fémina le 16 janvier. Une victoire qui a donné le punch nécessaire pour terminer le championnat et accéder à un niveau jamais atteint. Le tour de Wallonie est passé par la commune au mois d’août. L’occasion pour les riverains de sortir au pas de leurs portes pour encourager les cyclistes.

Une grande tristesse a touché tous les Chastrois ce 31 juillet 2020. L’Echevin Pascal Dispa est décédé inopinément. Son corps a été découvert sans vie à son domicile par des voisins au matin. Il avait 55 ans. Suite à ce drame, de nombreux message de soutien sont arrivés à la commune. La presse a rendu un hommage unanime à l’homme politique qui s’est dévoué corps et âme à sa commune. Ses obsèques se sont déroulée dans l’enceinte de la maison communale. L’évènement, qu’il organisait au moment de son décès, « Place aux artistes » est annulé en urgence. Michel Cordy (Chastre 20+) assumera les fonctions de Pascal pour un an et demi. Il cédera ensuite son poste à Frédéric Cardoen pour la fin de la législature.

Albert Decoux, le doyen de Chastre, s’est, éteint le 10 août à l’âge de 100 ans. Toute la commune lui avait rendu hommage pour ses 100 ans fin de l’année 2019.

Commentaires Facebook